Charente-Maritime
Vacances Tourisme et Hébergements
englishdeutsch
La Rochelle /Ile de Ré / Ile d'Oléron /Royan / Rochefort
Saintes / Saint-Jean D'Angely /Jonzac

Ile d'Oléron
Vacances, Tourisme et Hébergements

Musées
Patrimoine religieux
Monuments, curiosités
Villes de caractère
Sites naturels
Sports et Loisirs
Produits régionaux

Hôtels
Restaurants
Gîtes
Campings
Chambres d'Hôtes
Résidences Tourisme
Ctr. Sports & Loisirs
Produteurs Régionaux
Shopping

Présentation Générale

L'île d'Oléron, la « lumineuse », est la plus grande des îles françaises métropolitaines après la Corse, avec ses 34 km de long sur 15 km dans la plus grande largeur. Son point culminant, à 34 m, en fait une île assez plate, comme sa voisine l'île de Ré. Elle a une superficie de 175 km².
Elle est reliée depuis le 19 mars 1966 au continent par un pont routier long de 3 027 m. Construit en béton précontraint, il repose sur 45 piles de section rectangulaire, son tablier est à 23 m au-dessus du niveau des plus hautes mers, il est large de 10,60 m, avec une chaussée de sept mètres pour les voitures, deux pistes cyclables et deux trottoirs.
Constitué de 15 communes, le Pays Marennes-Oleron est un territoire exceptionnel où la nature, le patrimoine, les loisirs, la gastronomie sont réunis. Ses magnifiques plages de sable, dont plusieurs labellisées pavillon bleu, sont des terrains de jeu de premier plan pour les plus petits. C’est également un paradis pour les amateurs de sports de glisse. Ici le surf, le windsurf mais aussi le char à voile ou encore le canoë-kayak ont élu résidence.
Marennes-Oléron c’est aussi un patrimoine exceptionnel où se mêlent fortifications, monuments maritimes, églises et architecture locale.

Le bassin de Marennes

Connu et Reconnu mondialement pour la production de ses huîtres, le bassin de Marennes est un territoire aux multiples facettes.St Sornin, le Gua, Nieulle sur Seudre, St Just Luzac, Brouage, Marennes et Bourcefranc-le-Chapus sont les sept communes qui le composent.

Les écluses à poisson

Les écluses à poisson qui s'égrènent sur les côtes nord de l'île d'Oléron sont de véritables "pièges à poissons".
En forme de fer à cheval, elles sont construites en pierres sèches, sans chaux ni ciment. Les techniques de pêche et les outils restent les mêmes depuis des siècles. Leur fonctionnement est régi par des lois très strictes. Les écluses appartiennent au domaine public maritime. Leur concession est attribuée, par les Affaires Maritimes, à un certain nombre de codétenteurs, qui doivent se coopter les uns les autres. Le droit de pêche est attribué en fonction de la part d'écluse. Ce droit exclusif s'accompagne d'un devoir d'entretien et de restauration des murs d'écluses.Jusqu'au siècle dernier, la pêche dans les écluses était importante pour la vie locale.
Aujourd'hui, il n'y a plus que 14 écluses à Oléron, contre 237 en 1853... Une association restaure et défend cet élément fragile, original, et rare, de notre patrimoine.


Haut de page


Alsace-Aquitaine-Auvergne-Basse-Normandie-Bourgogne-Bretagne-Centre-Champagne-Ardenne-Corse-Franche-Comté-Haute-Normandie-Ile-de-France-Languedoc-Roussillon-Limousin-Lorraine-Midi-Pyrénées-Nord-Pas-de-Calais-Pays-de-le-Loire-Picardie-Poitou-Charente-Provence-Alpes-Côte-AzurRhône-Alpes